Ce qu’on ne vous dit pas sur Bali

Bali, de loin la plus populaire des îles d’Indonésie, a accueilli 6,5 millions de touristes en 2018. J’ai eu la chance d’y passer deux mois, en août et septembre 2018 ; je suis Méganne, Responsable Communication pour Prestigious, et sur la base de ma propre expérience j’ai choisi de vous livrer quelques conseils pour vous préparer à votre futur voyage sur cette île paradisiaque!

Faites attention aux singes en permanence

On sait qu’ils sont plutôt mignons, et en croiser à tous les coins de rues risque de vous surprendre si vous n’avez pas l’habitude d’en voir chez vous : vous pourrez bien sûr immortaliser ce moment en photo de loin, mais ne vous approchez pas d’eux. N’oubliez pas que les singes restent des animaux sauvages, qu’ils sont très intelligents, peuvent devenir agressifs rapidement et vous mordre. J’ai été plusieurs fois témoin de touristes se retrouvant aux urgences pour recevoir un traitement préventif contre la rage, car ils voulaient absolument une photo ; cela ne vaut pas le coup! De plus, vous constaterez que les singes sont très voleurs : s’ils sentent de la nourriture sur vous, ils n’hésiteront pas à ouvrir votre sac pour la chiper. Ils peuvent se montrer très intéressés par les bouteilles d’eau, les portables, les lunettes de soleil… Vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas prévenu.

N’achetez rien avant d’entrer dans un temple, et ne croyez personne

Lorsque vous arriverez devant un temple, ou n’importe quel endroit touristique, vous tomberez probablement sur de nombreux vendeurs à la sauvette qui tenteront de vous faire acheter, entre autres, des sarongs. Ce sont les habits traditionnels balinais, des genres de paréos de bonne qualité, très colorés, qui se noue à la taille et permet de cacher les jambes. Dans la plupart des lieux sacrés, il est obligatoire d’en porter un, que vous soyez un homme ou une femme. Cependant, sachez qu’il vous en sera prêté un gratuitement le temps de votre visite, cela fait en général partie du prix du ticket. Ne croyez donc surtout pas les vendeurs qui essaieront de vous convaincre d’acheter leurs sarongs avant d’entrer, d’autant plus qu’ils peuvent se montrer très convaincants!

Si vous êtes une femme, n’oubliez pas votre élastique pour cheveux, protégez vos épaules et genoux

Il existe encore de nombreuses règles qui s’appliquent à tous les visiteurs des temples balinais. Les femmes font malheureusement les frais de la plupart d’entre elles. Prévoyez toujours un sarong ou paréo pour couvrir vos jambes, une écharpe à mettre sur vos épaules, un chouchou pour attacher vos cheveux. Certains temples interdisent l’accès aux femmes ayant leurs menstruations, mais bien heureusement ils n’ont aucun moyen de vérifier cette information…

Ne payez jamais le parking

De même, à l’entrée des lieux touristiques, lorsqu’il faudra vous garer, prenez garde : des hommes viendront certainement vers vous en vous demandant de leur payer le parking. Ne le faites pas, ils n’ont normalement pas le droit d’être ici. S’ils ne vous lâchent pas, allez vous garer un peu plus loin, quitte à marcher un peu.

Ne participez pas au business du café (kopi) luwak

La réalité est bien différente de cette photo

Si vous entendez parler du café luwak, spécialité balinaise à base d’excréments d’animaux, ce n’est pas une blague. Cela existe vraiment, mais il n’y a pas vraiment de quoi trouver ça drôle : comme pour n’importe quel business impliquant les animaux, les luwak sont torturés, gardés dans des cages et gavés en permanence. Ne vous fiez pas à la façade, où les commercants vous incitent à prendre des photos avec eux, rappelez-vous qu’il s’agit d’exploitation et que ces animaux seraient bien mieux dans leur milieu naturel.

Vous pouvez escalader le Mont Batur sans guide

Lever de soleil sur le Mont Batur

Lorsque j’étais à Bali, j’ai constaté que les excursions au Mont Batur étaient toujours encadrées par des guides, et le tarif peut grimper très rapidement. Sachez que vous pouvez parfaitement monter le Mont Batur seul, sans payer de guide, et en vous rendant là-bas par vos propres moyens. Cependant, ne parlez pas de vos plans aux Balinais, et faites très attention quand vous croiserez d’autres personnes sur le chemin. Faites croire que vous avez perdu votre guide, ou ils risquent de vous chercher des problèmes, car toutes les excursions sont gérées par une sorte de mafia organisée qui fait tout payer et qui n’apprécie pas que l’on tente de lui échapper.

Attention aux “faux travailleurs” dans les rizières

Ces travailleurs-là sont probablement réels!

Lorsque vous visiterez les magnifiques rizières balinaises qui font sa réputation, méfiez-vous de certains “travailleurs” en habits traditionnels, qui font en réalité tout sauf travailler: ils prennent plutôt la pose, attendent de se faire prendre en photo par les touristes puis leur demandent un peu d’argent en échange.

Les photos de rêve sont quasiment toutes payantes

Ceci n’est pas une oeuvre de la nature

Vous vous en doutiez : les sublimes photos du compte Instagram de votre ami(e), récemment partie à Bali avec son amoureux, et qui vous faisaient tant rêver vous coûteront une certaine somme d’argent, et sans doute de longues minutes d’attente, si ce n’est plus. Ne perdez pas votre temps, sauf si ramener des photos est votre unique but!

A propos de Prestigious

Nous imaginons des voyages sur mesure, rien que pour vous.

Chez Prestigious, nous sommes votre agence d’expérience de voyage personnelle. Nous adaptons vos vacances à vos besoins, et nous nous efforçons de vous offrir une expérience de voyage la plus agréable possible, sans stress. Choisissez parmi notre sélection de propriétés de charme dans plus de 24 destinations à travers le monde, et laissez-nous nous occuper du reste.

Pour en savoir plus, visitez notre site web ou envoyez-nous vos demandes à contact@prestigious.fr

Laisser un commentaire